• Priscilla DELAMARE MARRAZZU

LE DROIT A L'IMAGE ET LA DIFFUSION

Contrairement à la plupart des photographes, je ne diffuse pas les photos de mes clients sauf s'ils me l'autorisent d'eux même.

Je sais que c'est en contresens avec notre monde actuel, où les réseaux sociaux montrent tout ce qui se fait.

Je sais, aussi, que cela peut porter préjudice sur mon travail car je ne le montre pas. Mais c'est une valeur à laquelle je tiens et je prends ce risque.


Les photos de famille sont de l'ordre privé et j'aime respecter cela. Je souhaite préserver la vie privée de ma famille et par conséquent celle de mes clients.


Les projets photos type STREETPHOTO où il y a ,éventuellement des personnes, je veuilles à ce que les photos ne portent pas préjudice à la personne ou que les visages ne soient pas distinctement reconnaissable. Toutefois je demande toujours si la personne est d'accord pour la prise de vue et la diffusion dans un éventuel concours.




0 vue0 commentaire